Soft connexion

Reflet français du soft power japonais

Exposition Jeudi 19 novembre › Vendredi 11 décembre 2020
Exposition Jeudi 19 novembre › Vendredi 11 décembre 2020

Soft connexion

Image
© Collectif À Point

C'est un fait, le Japon fascine la France ; les dizaines de conventions et d'événements sur le sujet en sont la preuve. Dernière en date, la série d’expositions Japonismes  organisée à Paris en 2018 avait attiré une foule considérable de visiteurs.

En 2021, s'ouvrent les Jeux Olympiques de Tokyo, une nouvelle occasion pour le Japon de mettre en avant sa culture et ses plus beaux attraits sur la scène mondiale. Cette année plus que jamais, France et Japon seront connectés par la transmission symbolique de la flamme Olympique. En juillet, c'est un grand spectacle auquel nous assisterons par l'intermédiaire des médias et des réseaux sociaux. Car le Japon est un pays où chaque action est chorégraphiée et où les rituels sont toujours ancrés dans la vie quotidienne.

L'idée n'est pas de parler du pays comme pourrait le faire un japonais, mais bien de transmettre ce que représente la culture japonaise à travers nos yeux d'Européen·ne·s. Notre image mentale est désormais indissociable d’un vernis forgé par la mondialisation, le soft power, internet et les nouvelles technologies.

Le collectif À Point a décidé de s'emparer de ce sujet pour monter une exposition pluridisciplinaire qui représente un pan de la représentation française du Japon et interroge nos images mentales. L'objectif : révéler un aspect spectaculaire de ce pays qui nous interpelle tous et questionner ce qui, dans un contexte de crise sanitaire, nous fait garder le lien avec l’étranger.
 

Artistes :

Eva BARENTON (motion design), Elisa BONAMI (gravure, impression artisanale), Felicia BRUT (graphisme, composition musicale), Clément KERHOUANT (design automobile), Marceau LIÈVREMONT (game design), Maeva MAISON (peinture, dessin), Magalie MOBETIE (arts numériques), Camille SOLBES (motion design) et Guillaume VELÉ (arts numériques).

Commissariat d'exposition / Gestion :
Hector WILMOT

Sélectionnez une grappe de 10 étudiants, 
Faites-les revenir à la poêle quelques mois.
Ajoutez du miso et quelques dés de poisson cru.
Cassez les idées reçues en prenant garde à séparer le vrai du faux.
Saupoudrez de connexions logiques.
Malaxez le tout sur un plan de travail propre et non complaisant.
Versez délicatement la préparation dans un joli lieu d'exposition
Mettez le tout au four à 20 000°C.
Servez à point !

C'est une belle histoire qui s'écrit depuis le mois d’août 2019. Celle d'un collectif d'un genre nouveau qui a vu s'associer dix étudiants et jeunes diplômés venus de différents champs de l'art et du design avec une volonté commune  de travailler ensemble pour faire dialoguer les disciplines dans des espaces ouverts et dévoiler leur travail naissant au public. Aussi différents qu’ils soient, leurs parcours convergent  en un point : le collectif à point.