Never Twenty One

Une ode à la vie en hommage aux jeunes victimes des armes à feu

Spectacle Mardi 17 novembre › Mercredi 18 novembre 2020
Spectacle Mardi 17 novembre › Mercredi 18 novembre 2020

Never Twenty One

Image
© Henri Coutant

Avec cette deuxième pièce d'auteur, Smail Kanouté souhaite rendre hommage aux jeunes victimes des armes à feu de New York, Rio ou Johannesburg… qui décèdent avant l’âge de 21 ans. En écho à l'hashtag #Never 21 conçu par le mouvement BLACK LIVES MATTERS pour dénoncer ces décès précoces qui rongent la jeunesse discriminée des quartiers pauvres, il s'interroge sur l'impact de ces tragédies sur les corps des victimes comme des familles endeuillées.

Mourir dans l’enfance, qu’est-ce que cela signifie ? Danser un enfant disparu, qu’est-ce que cela induit ? 

Dans une atmosphère urbaine teintée de chamanisme, trois danseurs ressusciteront les mots/maux des victimes et de leurs familles. Par leurs corps devenus sculptures graphiques, surfaces d’expression et de revendication, objets de résilience, mémorial… tels des esprits errants, ils nous raconteront ces vies volées, arrachées, sacrifiées. Passant du krump à la wave, du new style au tribal, différentes énergies viendront traverser et animer les corps pour faire apparaître l’invisible et nommer l'indicible.

Distribution :

  • Chorégraphe : Smail Kanouté
  • Danseurs : Aston Bonaparte, Yann Brelle aka Presher Blue et Smail Kanouté
  • Regard extérieur : Moustapha Ziane
  • Créateur son & lumières : Paul Lajus
  • Body painting : Lorella Disez
  • Scénographe : Olivier Brichet

En partenariat avec le festival Kalypso

Smail Kanouté

Artiste talentueux et généreux, diplômé de l'ENSAD, associé au CentQuatre-Paris, Smail Kanouté brouille sans complexe les frontières entre danse et art graphique. Ses diverses collaborations artistiques dans l'univers de la mode, du design, de la scène et des arts visuels sont à l’image de sa créativité́ bouillonnante qui s’enthousiasme de tout nouveau défi formel. Ses œuvres picturales comme scéniques sont reconnaissables par des motifs expressifs, sorte d’alphabet moderne et
abstrait, auxquels il donne vie à travers son corps. Avec la Cie Vivons, il développe ses propres projets performatifs, chorégraphiques et video-danse. Actuellement, il travaille sur un triptyque : New York – NEVER TWENTY ONE / Japon – YASUKE KURUSAN / Bénin – SÔ AVA.

Partenaire(s)