DANCE DAY | SAISON 2

Training danse à la carte

Quel·le passionnée de danse n'a pas rêvé de passer du temps en studio avec un ou une chorégraphe ? Découvrir son univers, s'essayer à sa technique, poser ses questions, découvrir en bougeant ? 

Training Samedi 08 octobre 2022 › Samedi 01 juillet 2023
Training Samedi 08 octobre 2022 › Samedi 01 juillet 2023

DANCE DAY | SAISON 2

Image
© Yvan Logier

La Maison des pratiques Artistiques Amateurs propose des séances hebdomadaires de danse et invite les chorégraphes complices de sa programmation à partager leurs esthétiques et leurs techniques lors de séances de training.

1 à 4 séances par chorégraphe, permettant de découvrir tout au long de la saison des univers et des parcours hétéroclites et inspirants, dans des styles très différents.

L’occasion aussi de rencontrer d’autres danseurs et danseuses avec qui partager des expériences et pourquoi pas en créer de nouvelles. Et enfin, découvrir les studios de la MPAA ouverts à toutes et tous pour des pratiques libres et des répétitions.

Pour qui ?

  • Les curieux·ses et passionné·e·s
  • Les « grands élèves » ayant terminé des formations et sans enjeux de professionnalisation
  • Les personnes impliquées dans des projets amateurs autonomes (de danse, mais pas seulement)

Quel·le·s chorégraphes ?

Les chorégraphes sont invité·e·s par la MPAA en lien avec sa programmation.
Quelques noms pour la saison 22/23

- Emmanuelle Vo-Dinh · Samedi 8 octobre
- Nganga Daouda Warshimed · Samedis 15, 22 & 29 octobre
- Jep Meléndez · Samedi 12 novembre • en partenariat Festival Kalypso* (en lien avec les séances de Leela Petronio)
- Leela Petronio · Samedis 19 & 26 novembre • en partenariat Festival Kalypso*
- Mickaël Phélippeau · Samedi 10 décembre • en partenariat Festival Kalypso*
- Sylvain Ollivier · Samedi 14 janvier
- Marine Colard · Samedis 21 & 28 janvier
- Chris Fargeot · Samedis 11, 18 & 25 mars
- Thierry Micouin · Samedis 22 & 29 avril
- Arthur Perole · Samedis 17 juin & 1er juillet

- Et d’autres chorégraphes à découvrir !

Nombre de places : 25 danseur·euse·s par séance maximum ;

Inscription à l’avance selon planning « à la carte », dernier moment possible si places disponibles

2 façons de s'inscrire : 

Séance à l'unité : 10 €
Carte de 10 séances : 80 €, 60 € (tarif réduit)

 

*Festival Kalypso

Du 23 septembre au 16 décembre, Les festivals Karavel et Kalypso célèbrent la danse hip-hop dans 48 villes d’Auvergne-Rhône-Alpes et d’Île-de-France. Plus de 80 compagnies sont attendues pour une édition festive placée sous le signe du partage. Programme complet sur karavelkalypso.com

• Festival Karavel : du 23 sept. au 23 oct. dans 22 villes d’Auvergne-Rhône-Alpes
• Festival Kalypso : du 5 nov. au 16 déc. dans 26 villes d’Île-de-France
• Renseignements et réservations : www.karavelkalypso.com
• Teaser réalisé par moovance.dance avec Mélanie Lomoff et Soirmi Amada

 

 

Emmanuelle Vo-Dinh

Emmanuelle Vo-Dinh © Olivier Bonnet

Après un parcours d’ interprète auprès du chorégraphe François Raffinot, Emmanuelle Vo-Dinh crée sa compagnie Sui generis, en 1997 au Havre. La compagnie s’implante dans les côtes d’Armor et devient compagnie associée à La Passerelle, scène nationale de Saint-Brieuc, puis à Rennes au Triangle, pour y déployer ses créations tout en initiant des projets d’invitation à d’autres artistes.

Emmanuelle Vo-Dinh est nommée en 2012 à la direction du Centre chorégraphique National du Havre qu’elle baptise Le Phare, et y déploie pendant une décennie un projet autour des écritures chorégraphiques contemporaines.

Depuis janvier 2022, elle mène le projet Pavillon-s, implanté à Rouen et à Andé, qui porte son travail de création/diffusion et s'attache à déployer des projets d'invitations à d'autres artistes, dans le champ de l'expérimentation, et dans le partage avec les publics.

Depuis la création de sa compagnie elle a chorégraphié plus d’une vingtaine de pièces, qui ont été jouées notamment au Théâtre de la Ville à Paris, au festival d’Avignon (69ème édition) et au Théâtre national de Chaillot, ainsi que dans différents pays et continents, en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord, en Asie,… 

Emmanuelle Vo-Dinh a été présidente de l’Association des Centres chorégraphiques nationaux de 2013 à 2017.

Elle a été nommée Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2014.

Présentation de la démarche de l’artiste : Cet atelier s’appuiera sur le processus d’élaboration d’un extrait de la pièce Cocagne (création 2018), qui travaille à la représentation de différents affects, ou de situations empruntées à l’observation du réel. Nous mettrons ainsi en jeu différentes émotions à travers un jeu de « selfies" chorégraphiques qui joueront avec le rythme pour composer une fresque vivante qui mêlera joie et tragédie !

▶︎ Extrait de Cocagne  

▶︎ Extrait Waveparty 

Nganga Douada Warshimed

Nganga Douada Warshimed

Né en 1982 à Brazzaville au Congo, Daouda Nganga est animé par la danse depuis son plus jeune âge. Il se forme à l’afro-tradi contemporaine auprès de Chrysogone Diangouaya et de Serge Bissadissi. Son passage par le Benin, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal suscite des rencontres artistiques, avec notamment Martha Zepietowska (Siddhartha). Avec la danseuse Mbarou Ndiaye il fonde la compagnie Sara, dont la création Symbiose est présentée à l’Institut français de Dakar et à Afrik’A’wa à Paris. En France depuis 2016, il anime de nombreux ateliers et travaille avec Thierry Thieû Niang sur Va-voir là-bas si j’y suis, et auprès de Judith Depaule sur Disparu·e·s.  Il crée le solo Corps en transe, accompagné par le Centre Chorégraphique de Nantes et la Dynamo de Banlieues Bleues. Il se produit lors de Balades extraordinaires en pleine nature à l’invitation de Blaise Merlin. Il est membre de l’atelier des artistes en exil.

Présentation de l’approche de l’artiste : Daouda Nganga, ou Sam7 de son nom d’artiste, cherche inexorablement un état de corps « transporté », en communion avec le cosmos. Il offre ainsi à son esprit de se détacher pour échapper aux limites du monde d’ici-bas. Il emprunte les traditions spirituelles de dialogue avec les esprits et les ancêtres des royaumes kongo et mandingue, élabore au gré de ses rencontres en Afrique et en France une gestuelle résolument contemporaine, pour une signature unique. Par sa danse et son invitation à la transcendance, Sam7 cherche à réconcilier son auditoire, à le libérer du poids de ses peurs et de ses angoisses, pour l’élever jusqu’à un état de conscience jubilatoire où, enfin relié à l’univers, il peut accéder à une exaltation existentielle.

▶︎ Portrait d'artiste

Partenaire(s)

Dance Day | SAISON 1

Retrouvez les chorégraphes qui ont rythmé la saison 1 ici !