Mairie de Paris

Version mal-voyants

L
M
M
J
V
S
D
01
02
03
04
05
06
07
08
0910
11
12
1314
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
2728293031

dimanche 13 mars

à 15h00



SCÈNE OUVERTE
AUX ÉLÈVES DES CLASSES DE DANSE DES CONSERVATOIRES PARISIENS

Danse moderne et contemporaine


Le métissage est au cœur de ce projet qui associe culture chorégraphique, élément essentiel de l’enseignement de la danse dans les conservatoires, et actualité historique.

Aux États-Unis d’Amérique, le métissage entre les cultures européennes et africaines a donné naissance à des nombreux genres chorégraphiques dont la danse jazz et la Black Modern Dance.

Le programme est constitué de deux pièces de chorégraphes de la danse moderne américaine ainsi que d’une pièce contemporaine.


Photo © Virginie Kahn



> entrée libre | réservation obligatoire à ces journées
01 46 34 68 58 | reservation@mpaa.fr

Negro Spirituals (1935) d’Helen Tamiris (1903-1966)

Helen Tamiris est une chorégraphe très engagée dans le groupe New Dance League qui œuvra, des années 30 aux années 60, à tisser des liens entre les diverses communautés. Leur théâtre à Manhattan fut qualifié par le chorégraphe noir Donald McKayle comme le seul lieu américain non-ségrégué des années 30.

Strange Fruit (1945) de Pearl Primus (1919-1994).

Ce solo dénonce la pratique du lynchage dans le sud des États-Unis d’Amérique dans la première moitié du XXème siècle. La chorégraphe américaine Pearl Primus, militante pour les droits civiques des Noirs américains, se saisit du poème écrit en 1937 par Abel Meeropol, pour dénoncer les terribles traitements infligés aux Noirs dans l’Amérique blanche. Son solo alterne silence et diction du poème.

Reconstruction

Jean-Philippe Milia

Professeur de danse jazz

Entre dos Aguas de Robert North (né en1945)

Cette pièce légère et pleine de vie rassemble des danseurs classique et jazz.

chorégraphie Chet Walker


Catalunya
chorégraphie Uri Sands
création 2014
musique Solea
extrait de Sketches of Spain, Gil Evans

Leave my head alone brain
chorégraphie collective
sous la direction de Patricia Alzetta
musique Bugge Wesseltof,
Henrick Schwartz

avec les élèves danseurs et musiciens
des conservatoires parisiens

répétitrice Sylvie Duchesne

Remonté à partir des partitions Laban, ce projet est conduit par Sylvie Duchesne, professeur de danse jazz.

La scénographie a été menée en collaboration avec les plasticiens des Ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris dirigés par Patrick André.